Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Association loi 1901

2021 © wecareweare. Tous droits réservés

 

 

Articles

Soigner

21/04/2022

Soigner

Dr Hélène Coulier

Soigner c’est d’abord se taire,
offrir une qualité relationnelle où le soignant disparaît pour devenir écoute.
C’est une écoute de tous les sens, un éveil à l’autre.
Être en écoute de toutes les données, toutes les hypothèses, toutes les conclusions proposées.
Celui qui soigne ne choisit rien, ne conclut rien, ne décide de rien.

Le silence soigne.


Dans le temps de restitution, d'écho, la réponse est spécifique et même si certaines se ressemblent rien n’est identique.

Ce n’est jamais automatique.

Ce qui est dit dépend toujours de ce qui ne l’est pas, de ce qui est sous-jacent, du temps de silence.

Ce qui est dit dépend de ce qui est possible de dire, dans le respect de l'autre.


Si toute l’histoire superficielle est informante, 
la rencontre est le seul enjeu.
Ces rencontres ne parlent pas de maladie, ces rencontres sont des assemblages réciproques.

Je rencontre celui qui porte et manifeste l’information dont j’ai besoin.

Parfois la rencontre s’opère immédiatement, et d'autres non.


Il n'y a pas moins d’amour dans la médecine conventionnelle que dans d'autres approches.

La peur de la mort et du handicap y est plus dense, plus tangible. 

La demande peut alors se cantonner de manière bien compréhensive à "sauve moi" ou "soulage moi".

Le patient limite le regard sur son vécu et diminue sa disponibilité interne.


Cette distorsion de la demande peut aussi limiter la relation de soin.  

Le mariage de la douceur compatissante et de la fermeté de positionnement du soignant sera la réponse.

Le positionnement vient de la connaissance de soi et rend disponible d'autres informations.

Il permet de dissoudre la cape du sauveur, la blouse du sachant et tous les autres costumes.

Chacun, toutefois, demeure libre et légitime et conserve les fonctionnements qui lui conviennent et avec lesquels il se sent en harmonie.

 

Pour le soignant, la démarche de la connaissance de soi (et donc de tout ce qui n'est pas soi) donne de l'espace à la relation de soin et à la relation humaine en générale.