Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Association loi 1901

2021 © wecareweare. Tous droits réservés

 

 

Ni "pro" ni "anti"... juste à l'écoute de l'élan de la vie

27/01/2021

Ni "pro" ni "anti"... juste à l'écoute de l'élan de la vie

par Géraldine Carlier - infirmière - et maman de Adrien

J’ai accouché le 27 août 1990 d’un petit garçon Adrien. Trois mois après sa naissance nous l’avons amené (son papa et moi-même) chez le pédiatre pour s’assurer que tout allait bien !
Le pédiatre nous reçoit, l’examine et nous confirme que tout va bien.
Il commence cependant à nous parler des vaccinations, sachant qu’à l’époque j’étais infirmière libérale et convaincue que la vaccination était une protection collective. 
Donc il nous parle du protocole à respecter et commence à parler de dates.


Adrien qui jusque là avait été très calme, s’est mis à hurler...
Il était dans les bras de son papa, mon compagnon interloqué, ne comprenait pas ce qu’il se passait, Adrien était inconsolable.
C’est alors qu’il le porte à bout de bras face à lui, le regarde dans les yeux et lui dit:
« Adrien nous n’allons pas te faire vacciner aujourd’hui, pour l’instant nous nous informons sur la conduite à tenir... »
Adrien s’arrête de pleurer immédiatement !


Je suis là et j’observe la scène silencieuse, lorsque je me sens traverser par une évidence fulgurante « Adrien ne doit pas être vacciné »
Je ressens un tsunami intérieur, tout mon corps tremble mais je sais....
Nous quittons le cabinet du pédiatre, nous lui demandons un temps de réflexion.
Je formule tout haut à mon compagnon «  il est évident qu’Adrien ne doit pas être vacciné »
Nous sommes sonnés et nous restons silencieux.
Quelques jours plus tard nous prenons le temps d’en reparler, nous décidons de nous laisser du temps. Mon compagnon avait posé un congé parental d’un an , il n’y avait pas d’urgence.
Puis la vie a fait en sorte de mettre sur notre chemin des personnes à l’écoute , qui ont pu nous accompagner dans notre démarche.


Je ne suis pas pour ou contre la vaccination, j’ai simplement écouté l’élan de vie qui m’a traversé, je venais d’accoucher et j’étais complètement reliée à l’Amour que rayonnait Adrien.
Aujourd’hui je dirais que nous avons expérimenté l’un comme l’autre un contrat d’élévation mutuelle.
Adrien a 30 ans , il n’est toujours pas vacciné et il va très bien.

 

Humilité et acceptation Éloge du « bon sens »